À moto : à la découverte de l’arrière-pays

À moto : à la découverte de l’arrière-pays

Samedi matin 9 h, on donne rendez-vous à notre gang de motos dans le stationnement du Carrefour de l’Érable à Plessisville. Tout le monde est prêt, reste à bien identifier la route que nous allons parcourir durant la journée. Pourquoi ce point de départ à Plessisville? L’endroit est idéal pour partir à moto, le stationnement est vaste et il est agréable de pouvoir planifier son itinéraire assis sur une table de pique-nique, à se laisser bercer par les sons de la rivière Bourbon. En groupe, la décision est prise de faire le circuit touristique Aux contreforts des Appalaches que propose Tourisme Centre-du-Québec.

Le contrefort des Appalaches étant le début des montagnes, on se dit que le trajet ne sera pas ennuyant! Il y aura certainement de belles montées avec une vue magnifique sur ces montagnes. Alors, c’est décidé! On part à l’aventure sur ce circuit en direction de Notre-Dame-de-Lourdes.

À l’arrivée dans cette municipalité, la traversée d’un pont indique que nous côtoierons la rivière Bécancour sur quelques kilomètres, pour aller rejoindre le village de Lyster. Première petite halte pour admirer l’église et prendre quelques photos. Cet arrêt terminé, il est temps de se mettre en route vers Inverness, lieu culte du bronze. Une fois au cœur du village, le Musée du Bronze se présente devant nous. Quel magnifique bâtiment! Situé dans l’ancien Palais de justice du comté de Mégantic, il garde bien des histoires entre ses murs.

De passage à Inverness, arrêtez-vous au Musée du Bronze. 

Le temps est sublime et la route permet d’admirer le paysage au loin. Pour le dîner, un membre du groupe propose d’arrêter manger sur la terrasse du Manoir du lac William à Saint-Ferdinand. Pour l’avoir expérimenté lors d’un séjour de 2 nuits avec sa douce, il nous jure que la bouffe est excellente et que le groupe adorera prendre une petite consommation sur la nouvelle terrasse située au bord du lac. En gang, on se promet d’y revenir pour souper et coucher lors du prochain long week-end. Un beau forfait d’amoureux pour profiter des spas serait le bienvenu.

Après un excellent repas, nous reprenons le chemin : direction route 216 ouest vers l’Irlande. Sur la carte, il est proposé de continuer vers Saint-Jacques-le-Majeurs-de-Wolfestown, mais une route alternative nous pousse à continuer notre randonnée vers la mythique  municipalité de Saint-Fortunat. Comme tout adepte de sports motorisés, nous avons entendu parler de ce village comme étant LA place pour faire un arrêt et se détendre un peu.

Wow! C’est bien vrai, il doit y avoir près de 100 motos dans le stationnement du réputé restaurant de la place. Il faut s’y arrêter afin d’aller rencontrer nos pairs. Après quelques bonnes histoires de moto, nous prenons la route 161 nord, direction Ham-Nord.

Le paysage est tout simplement magnifique avec ses montagnes et sa forêt de feuillus. Un ami s’arrête sur le bord de la route et nous fait signe de nous ranger sur le côté. Il nous pointe au loin une montagne et nous explique que cette montagne porte le nom du Mont-Ham. Roger est un motocycliste, mais aussi un bon randonneur. Il nous explique qu’il a l’habitude d’aller gravir cette montagne chaque année à l’automne. Il a également fait la découverte d’un autre lieu pour la randonnée pédestre : le Sentier des Trotteurs. Il propose d’y aller, mais la gang n’est pas aussi en forme que lui pour marcher quelques kilomètres dans le bois!

L’après-midi défile en un éclair et nous sommes rendus à Victoriaville pour le souper. Au centre-ville, le Cactus Resto-Bar et ses délicieuses ailes de poulet nous attendent! En discutant avec les gens de la place, ceux-ci nous expliquent que pour terminer la journée en beauté, il faut absolument se rendre au belvédère du Mont Athabaska, situé à tous au plus 10 minutes du restaurant. On nous confie que c’est l’endroit idéal pour admirer la ville et surtout, le coucher du soleil!

 Un superbe coucher de soleil au Mont Arthabaska.

Alors, comme personne n’est pressé de rentrer, tout le monde est d’accord pour aller profiter du coucher du soleil. Ces Victoriavillois avaient raison! La vue est superbe…et clos à merveille notre journée sur le circuit Aux contreforts des Appalaches

Collaborateur invité

Par Collaborateur invité