En raison de la COVID-19, plusieurs événements et attractions figurant sur notre site Web peuvent être annulés, fermés ou proposer un horaire et des services différents. Nous vous suggérons de les contacter directement afin d’obtenir de plus amples informations. Pour vous tenir au courant de la situation actuelle, consultez le site Quebec.ca/coronavirus.
Des activités à répéter sans modération

Des activités à répéter sans modération

C’est l’hiver québécois! La température joue au yo-yo. Alors lorsqu’on a fait le tour de notre inventaire de jeux de société, on veut s’oxygéner un peu l’esprit. Et la période des Fêtes est propice à donner rendez-vous à la famille élargie pour des activités extérieures.

Je vous partage deux beaux moments vécus durant le dernier congé des Fêtes. Deux activités très agréables et endroits que je ne fréquentais pas pour la première fois, et dont je renouvellerais le plaisir sans modération. Ce sont mes incontournables des activités à faire au Centre-du-Québec l’hiver.

Une demi-journée de glisse et de bonheur au Mont Arthabaska

Le temps semble s’adoucir. Un texto, un coup de fil et la journée est planifiée. J’adresse l’invitation à mon petit frère (du haut de ses 6 pieds et plus) et à sa belle grande famille pour un après-midi de glisse au Mont Arthabaska.

On habille les enfants et on remplit toutes les places dans la voiture pour se hisser tout en haut de la montagne. Regardez les enfants, vous voyez la croix? C’est là qu’on s’en va glisser.

Avec ses 4 corridors d’une longueur d’environ 100 mètres et sa remontée mécanique, le centre de glisse du Mont Arthabaska nous offre amplement de quoi passer quelques heures de bonheur.

Le dénivelé est suffisant pour se lancer le défi de dépasser le point d’arrivée de la descente précédente. En solo, en duo ou encore en groupe tout entier, on s’accroche l’un à l’autre. On donne une poussée à la famille qui nous précède et en échange, les gens qui nous suivent en font de même. De la neige plein le visage, des rires, des cris, tout est permis. Aucune retenue!

Ouvert tous les weekends de 10 h à 16 h. On propose un forfait famille à 12 $, tout à fait abordable et des tubes de qualité, en quantité suffisante. Et malgré l’affluence de cette journée, il n’y avait aucun de temps d’attente pour glisser et le personnel s’activait à réduire au minimum l’attente pour accéder à la remontée mécanique. (Ça nous donnait juste le temps de commenter entre nous notre dernière descente.)

Après une sortie aussi vivifiante, inutile de vous dire que le chocolat chaud fut bienvenu au retour à la maison pour accompagner la collation de ces petits bedons affamés.

On enfile les patins et on multiplie les gâteries à l’Érable Rouge

Pour notre 2e belle sortie extérieure, l’invitation m’a été proposée par la famille de mon filleul adoré. On annonce un autre moment de répit du côté du mercure, alors direction St-Valère pour quelques coups de patin.

L’Érable Rouge se transforme selon les saisons. De la fin décembre à la mi-mars, l’érablière/safranière nous invite à enfiler nos patins pour emprunter ses 5 km de sentiers glacés à travers la forêt. Wow!

Il y a plusieurs boucles ce qui évite de tourner en rond et nous donne le choix de l’aventure. On croise un petit pont, on passe tout près d’un ruisseau, on fait aussi face au vent en longeant le champ voisin. On peut également partir à la recherche des toutous accrochés aux arbres.

Tout ça sur une glace super bien entretenue par le père de la propriétaire que l’on a pu saluer au volant de sa zamboni au moment de notre visite.

Dès notre arrivée, mon filleul est bien sûr attiré par la mini-ferme. On essaie de le convaincre de commencer par le sentier de patinage. Ce sera la récompense après nos efforts. Et je vous jure qu’en termes de récompense, on a l’embarras du choix. Il ne faut pas se soucier des calories lorsqu’on se rend à l’Érable Rouge. Bof, on a tout de même fait notre exercice et pris l’air après tout!

Un foyer extérieur nous permet de nous reposer et de nous réchauffer avant de reprendre les sentiers. On a installé un kiosque à proximité où on nous suggère de goûter à leur tire d’érable sur bâton, produit de l’érablière. On repart pour une deuxième tournée des sentiers.

Lorsque les jambes ont ramolli et les joues rougies, on entre à l’intérieur se réchauffer près du feu de bois, mais surtout pour se délecter des bons produits maison, dont la fameuse tarte au sirop d’érable. Non, non, nous n’avons pas oublié de visiter la mini-ferme avec ses poules et ses lapins qui font toujours fureur. Nous avions promis et une promesse, c’est une promesse!

Sur le bord du feu

Devant le choix des gâteries, nous avons choisi une énorme guimauve dans le chocolat pour ramener à la maison. Notre plaisir est donc complet, patin, grand air et savoureuses collations.

Pour se sucrer le bec

Consultez leur site pour connaître l’horaire selon les conditions météo et partez à la découverte de leurs sentiers glacés.

Céline Rousseau

Par Céline Rousseau

Directrice adjointe et directrice marketing
Haut de page