Nous concentrons actuellement toutes nos énergies pour vous procurer une expérience agréable et sécuritaire lors de votre prochaine visite chez les entreprises touristiques du Centre-du-Québec. Étant donné l’évolution constante de la situation, nous vous invitons à communiquer avec eux afin de planifier votre prochain séjour et ainsi de prendre connaissance de leur horaire, des activités accessibles et des consignes sanitaires mises en place selon les indications de la Santé publique. Nous avons bien hâte de vous dire à nouveau « bonjour ».
Voyager, chez soi!

Voyager, chez soi!

Je suis une rêveuse. Je ne m’en cache pas, ma rêverie c’est ce qui me pousse bien souvent à sortir de ma zone de confort, à essayer de nouveaux trucs et à découvrir le monde qui m’entoure. Toutefois, la situation actuelle m’a amené à me poser, à ne plus aller dans tous les sens, à m’ancrer ici.

J’ai voyagé à travers l’Amérique du Nord et j’ai vu l’Amérique du Sud, mais est-ce que j’ai déjà réellement pris le temps de découvrir mon Québec natal ? Je dirais que non. J’ai bel et bien parcouru quelques régions et visité les grandes villes, mais avant l’an dernier, je n’avais encore jamais pris le temps de parcourir ma propre région d'adoption, le Centre-du-Québec!

Quel meilleur moyen pour moi de découvrir mon environnement qu’en empruntant la Route des Navigateurs ! Je suis donc partie un samedi matin avec ma brochure de la route en main et prête à être émerveillée.  

 

Premier arrêt, la Halte fenêtre sur le fleuve à Déshabillons-sur-Sainte-Laurent. J’avais envie de m’y arrêter parce que je savais que ça donnerait le ton à ma journée. La Route des Navigateurs est faite pour qu’on prenne le temps de s’arrêter, et ce, même si ce n’est que pour contempler quelques minutes le majestueux fleuve. À la halte, j’ai pris mon petit-déjeuner en regardant passer les bateaux puis je suis remonté dans la voiture. Direction Saint-Pierre-les-Becquets.

Prochain arrêt, Bleuets & cie. Quoi de plus apaisant et savoureux que la cueillette de petits fruits tout bleu et tout sucré avec en prime, une vue superbe sur le fleuve. Encore une activité qui me fait reconnecter avec mon milieu. Après un bon moment passé à remplir des paniers de récolte qui feront des heureux à mon retour à la maison, je reprends le volant.

Bleuets et cie- bleuets

Toute cette cueillette au soleil m’a donné faim ! C’est l’heure du dîner et c’est chez Ô quai des brasseurs, à Bécancour, que je m’arrêterai. De style pub, ce restaurant met très bien en vedette les bières brassées sur place tant dans son menu que dans ses verres. Le repas est savoureux et encore une fois, je me retrouve sur le bord de l’eau grâce à leur terrasse donnant sur le fleuve. Quel moment savoureux!

Après le dîner, je marche un peu question de digérer, au quai de Sainte-Angèle. Adjacent au restaurant, c’est l’endroit parfait pour se détendre un peu avant de reprendre la route.

Ensuite, je me dirige vers Nicolet pour une randonnée au Parc écomaritime de l’Anse du port. C’est un endroit que j’ai particulièrement aimé pour son paysage unique où les passerelles de bois sur pilotis ont presque l’air de flotter dans le décor. La faune et la flore y sont apaisantes tout comme le fleuve vu de la tour d’observation qui se trouve au bout du sentier. Je me sens soudainement si chanceuse de vivre au Centre-du-Québec. Les paysages d’ici se suivent, mais ne se ressemblent pas si vous me permettez l’expression. Entre fleuve, terres agricoles et contrefort des Appalaches, on a réellement droit à un environnement exceptionnel ici.

La passerelle de Nicolet offre de belles possibilités pour l'observation d'oiseaux.

Épuisée par toutes ces splendides découvertes, je me dirige en dernier lieu à l’hôtel Montfort de Nicolet pour un séjour reposant. Je profite des installations sur place avant de dormir et de retourner à la maison demain. Peut-être qu’en faisant le chemin inverse, je ferai de nouvelles découvertes. Qui sait ?

Marie-Hélène Beaupré

Par Marie-Hélène Beaupré

Responsable des communications
Haut de page